Mon bébé, mode d'emploi ? Astuces d'une jeune maman à destination d'autres jeunes mamans...

Lorsque l'on rentre de la maternité, on se retrouve avec un petit bébé, sans mode d'emploi. Ce blog vous livre mes astuces... Et de quoi vous rassurer. Je suis une maman écolo, vous trouverez ici mes meilleurs trucs naturels.

06 mai 2009

Ma belle bébé en pleine angoisse de la séparation

Votre beau bébé était tout sourire, tout facile. Il souriait à tout le monde, vous vous disiez chaque jour que vous aviez une chance folle… Que c'est un bébé facile. Et un jour, en revenant de vacances et alors que votre bébé a passé du bon temps avec vous (du très bon temps la concernant, car, puisqu’elle était malade, nous étions un peu inquiets et particulièrement à ses petits soins), votre beau bébé évolue, dans un sens un peu compliqué à interpréter.

  • Il se met à faire des cauchemars,

  • Il a du mal à rester concentré quand il mange,

  • Il observe très longuement les nouvelles personnes qu’il voit sans leur sourire, même les grands parents,

  • Quand vous le mettez dans les bras d’autres personnes alors qu’il était encore en train de les observer, il pleure,

  • Il développe sa mobilité d’un coup, commence à ramper (position du phoque tout en reculant pour notre plus belle des bébés du monde).

La nourrice l’a immédiatement remarqué alors que nous revenions de vacances : notre belle bébé a changé, il lui arrive à présent de "chougner". Nous même, nous nous étions rendu compte qu’elle se mettait à pleurer avant de s’endormir, chose tout à fait nouvelle, et qu’elle se réveillait en pleurant la nuit.

Et puis, je me suis remise à lecture d’un bouquin que j’avais mis de côté, « Petit précis d’éducation » (voir ma bibliographie), et j’ai eu le déclic. Ma belle bébé semble bien être en pleine crise d’angoisse de la séparation.

Source photo : Parentalité.typepad

« Pour la majorité des psychanalystes, cette réaction ne peut être due à la seule "peur de l'étranger", mais à une angoisse de séparation doublée d'une crainte de ne plus revoir sa mère (reconnue par l'enfant comme seul objet privilégié). 'angoisse du 8ème mois est une des périodes-clé du développement de bébé. Pour le psychanalyste Spitz, il s'agit du 2ème organisateur de l'enfant : le 1er correspondant au premier sourire, le 3ème correspondant à l'acquisition du "non" vers l'âge de 18 mois. » (source : Tiboo.com)

Pourquoi cette angoisse ? « L'enfant réalise qu'il n'est qu' « un ». Pendant les neuf mois de grossesse puis pendant la période fusionnelle des premiers mois, un bébé fait 'corps' avec sa mère. C'est seulement au bout de sept/huit mois qu'il commence à réaliser qu'il est "un", qu'il est différent de sa maman et différent de son environnement. Du coup, dès que celle-ci s'absente ou dès qu'il est en présence d'un étranger, il s'inquiète et se met à pleurer. Pourquoi éprouve-t-il une telle angoisse ? Quand sa mère disparaît de son champ de vision, le bébé perd son repère essentiel de sécurité et il n'est pas encore capable d'anticiper son retour. » (source : eveil-bebe/dossiers-eveil-bebe/l'angoisseraient">Parents.fr)

C’est bien beau de mettre un nom sur ce qu’il se passe dans la tête de ma belle bébé, mais je fais quoi maintenant ???

  • Le rassurer : le laisser dans vos bras en lui présentant les nouvelles personnes,

  • Lui dire que vous l’aimez, lui faire des caresses,

  • Lui expliquer plus encore ce qui va lui arriver : départ, nounou, etc… (Merci Mme Dolto !)

  • Instituer un rituel du coucher, doudou, bisous, chansons…

  • Évitez pendant cette période de trop changer ses habitudes, si possible.

  • Ne pas se fâcher, ou être trop autoritaire.

Que l’on se rassure, pour certains bébé, cette période passe inaperçue, et pour d’autres cela peut durer entre 3 semaines et quelques mois. Tout dépend de l’intensité de son angoisse et du nombre de nouvelles têtes qu’il avait l’habitude de rencontrer.

Ma pauvre belle bébé, et dire nous pensions qu’elle commençait à nous faire des petites crises, alors qu’en en fait, elle angoisse un peu. Mais restons vigilants, il ne faut pas qu’elle comprenne que grâce à ses angoisses, elle peut nous faire changer de comportement.
A suivre donc !

PS : explications des conséquences ci-dessus sur son comportement :
Les cauchemars, observation des nouvelles personnes, pleurs dans les bras d'un inconnu = dans ce cas, facile à comprendre. Peur des autres, de perdre sa maman.
Manque de concentration lors du repas ? Maman et moi, c'est deux personnes. Je suis une personne à part entière, et je ne suis pas à la disposition de ma mère nourricière !
Développement de sa motricité = pour mieux rejoindre maman !!!

D'autres articles qui en parlent : Maman Magazine - sur Famili - ...

Posté par Blogo_DaDa - : Mon bébé a 7-12 mois - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires

Poster un commentaire